F.A.Q.

Quelle est la différence entre le shiatsu et l’acupuncture?

Les deux approches travaillent à partir des méridiens. Toutefois, le shiatsu n’utilise pas d’aiguilles, mais plutôt des mobilisations et des appuis légers afin de faire circuler l’énergie.


Quelle est la différence entre un massage (suédois, par exemple) et le shiatsu?

Le shiatsu se pratique au sol (sur un futon) par-dessus les vêtements, et ne nécessite pas d’huile. De plus, le shiatsu intervient sur la personne dans sa globalité, soit au niveau physique, psychologique et émotif.


Quelles sont les contre-indications au shiatsu?

Les contre-indications au shiatsu sont rares. Voici toutefois quelques conditions devant faire l’objet d’une précaution particulière :

  • fracture osseuse;
  • fièvre importante;
  • inflammation aiguë;
  • infection cutanée sévère;
  • phlébite;
  • problèmes pulmonaires ou cardiaques importants;
  • hémorragie;
  • intervention chirurgicale récente.

Combien de rencontres sont nécessaires?

Le nombre de séances varie selon les besoins de chacun. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte : l’âge et l’état de santé, la gravité du problème, son intensité, etc. Dans les cas plus aigus, des séances plus rapprochées peuvent s’avérer nécessaires.


Quels sont les effets secondaires du shiatsu?

Il n’y en a généralement pas, même s’il est possible de ressentir un état de fatigue bénéfique après la séance. Plus rarement, certaines personnes ressentiront une aggravation mineure de leurs symptômes pendant 24 à 48 h, avant de laisser place à une amélioration des symptômes et à une sensation de mieux-être généralisée.